—  International  —

Burundi : au gouvernement, un général peut en cacher un autre

Remise et reprise entre le nouveau Chef de gouvernement, Général Ndirakobuca (à gauche) et le sortant Alain Guillaume Bunyoni
- 9 septembre 2022

Le général de police Alain-Guillaume Bunyoni n’est plus chef du gouvernement burundais depuis mercredi 7 septembre 2022. C’est un autre général, alors « super ministre » ayant en charge l’Intérieur, la Sécurité publique et le Développement communautaire, le lieutenant-général de police Gervais Ndirakobuca qui le détrône, nommé par le chef de l’Etat, le général Major Evariste Ndayishimiye. Approuvé à l’unanimité par l’Assemblée nationale et le Sénat, le nouveau chef du gouvernement a pris officiellement ses fonctions en prêtant serment devant le Président et le parlement. Une bonne chose, pour l’opposition, tandis que les défenseurs des droits humains, eux, restent méfiants.

Un dossier d’Alexandre Niyungeko